Rapport de projet Belgique

Même les gros projets doivent être planifiés dans les moindres détails


Lorsqu'une des plus grandes pièces de génie chimique au monde arrive par bateau pour être ensuite transportée par voie terrestre, vous pouvez être sûr que ça ne passera pas inaperçu. Tous les regards étaient tournés vers ce projet pharaonique et KAEFER en Benelux savait par conséquent que la pression serait forte.


L'usine de déshydrogénation du propane Borealis à Anvers, en Belgique, est l'un des plus grands projets d'ingénierie en Europe. L'une des parties les plus importantes de l’installation est le séparateur, qui est une colonne de distillation utilisée pour séparer le propane du propylène. Il mesure 109 mètres de long et 10 mètres de large et était le plus gros appareil jamais livré en un seul morceau par bateau au port d'Anvers.

Mais même un appareil aussi gros comporte de petites zones par lesquelles l'énergie thermique peut s'échapper, entraînant ainsi une baisse de rendement. C'est là que KAEFER intervient. L'entreprise ayant un contrat de maintenance avec Borealis en Europe, KAEFER a été chargé de l'isolation cryogénique du nouveau séparateur.

Un morceau à la fois

Pour le projet Borealis, KAEFER a utilisé cryogel. Comparé à d'autres matériaux isolants, celui-ci est incroyablement mince car il ne nécessite que deux couches de 2,5 centimètres d’épaisseur pour être efficace. Dans les mêmes conditions, un matériau d'isolation normal devrait présenter une épaisseur d'au moins 100 mm. « L'efficacité est décuplée », déclare Jan Buys, directeur de l'unité commerciale.

« Il s'infiltre dans les moindres recoins et se presse dans les zones difficiles d'accès, nous permettant ainsi de fournir une isolation plus efficace et de meilleure qualité. »

Vu l'ampleur du projet et le calendrier serré, la marge d’erreur était très réduite. En plus de cela, tous les regards étaient tournés vers l'équipe de travail. « C'est un projet de grande envergure qui a beaucoup fait parler de lui dans le monde de la chimie à Anvers », explique Johan Buys, directeur des opérations chez KAEFER Benelux. « Tout le monde sait maintenant que KAEFER a effectué l’isolation de ce joyau de l'ingénierie et que nous avons utilisé des moyens non conventionnels et innovants pour le faire. Dans ce genre de projets avec une pression très forte, l'astuce est de décomposer le travail en petites parties et d’effectuer avec soin chaque petite tâche. »

Prêter main forte

L'isolation complète du séparateur a dû être réalisée en seulement 8 semaines. Cela comprend la planification, l'organisation, l'échafaudage et le travail d'isolation proprement dit. Quand vous avez un calendrier aussi serré, vous avez besoin de collègues fiables sur lesquels vous pouvez compter.

La main d'œuvre pour ce projet a été fournie par KAEFER en Lituanie qui dispose d'isolateurs hautement qualifiés pour soutenir ce projet complexe. Cela a démontré, une fois de plus, les avantages de la collaboration au sein du groupe KAEFER.

Le projet Borealis montre ce que KAEFER peut réaliser lorsque l’entreprise tire parti d'une technologie innovante, d'une planification détaillée et d'une main-d'œuvre qualifiée. Chaque équipe doit pouvoir compter sur les autres, afin que le client puisse compter sur l’entreprise. Et lorsque les enjeux sont aussi élevés qu'avec le séparateur d’Anvers, c'est une stratégie qui marche !