Fermeture de raffinerie en Allemagne

Le début de la fin


Des projets avec de nombreux spécialistes externes et caractérisés par une complexité planifiée dans les moindres détails, peuvent être retardés par un certain nombre de facteurs. Ajoutez à cela un confinement national dû à une pandémie mondiale, et la fermeture partielle d'une raffinerie rend les choses encore plus compliquées.


Fermeture de raffinerie en Allemagne

Le début de la fin


Des projets avec de nombreux spécialistes externes et caractérisés par une complexité planifiée dans les moindres détails, peuvent être retardés par un certain nombre de facteurs. Ajoutez à cela un confinement national dû à une pandémie mondiale, et la fermeture partielle d'une raffinerie rend les choses encore plus compliquées.


Les raffineries opèrent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. La raffinerie PCK à Schwedt près de Berlin traite 12 millions de tonnes de pétrole par an et plus de 240 000 barils chaque jour. À cette échelle, l’arrêt partiel des installations pendant près de quatre semaines a constitué un vrai défi. KAEFER a travaillé sur le site pendant 30 ans, avec KAEFER Montage pour les prestations d’isolation et KAEFER ESG en charge des travaux d’échafaudage. Les installations étaient donc bien connues par l’équipe. Toutefois, l’arrêt impliquait le remplacement d’une unité d’aromatique existante, incluant 6 500 m² d’isolation. Soit un volume important à traiter en un laps de temps aussi court.

En fait, l’arrêt du site a été remis en question en raison de la COVID-19. Lorsqu'il fut finalement décidé de poursuivre le processus, il a fallu planifier les moindres détails et les processus devaient se conformer aux directives et aux réglementations en vigueur. Et ce ne fut pas chose facile, notamment du fait qu’une grande partie de l’équipe KAEFER chargée des travaux se trouvait de l’autre côté de la frontière, en Pologne. Initialement, des permis spéciaux furent délivrés aux travailleurs transfrontaliers mais lorsque les mesures de confinement furent durcies, bon nombre des membres de l’équipe durent déménager provisoirement en Allemagne pour éviter la quarantaine. Pour ces employés, cela impliquait d’être loin de leurs familles pendant un certain temps. Pour KAEFER, le défi fut de trouver un logement adéquat à proximité, à l’instar de nombreuses autres entreprises.

Travailler main dans la main

Au plus fort du projet, 60 collaborateurs KAEFER travaillaient sur le site de PCK Schwedt. L’équipe consistait en un groupe soudé qui collaborait efficacement. La communication fonctionnait remarquablement bien et toutes les mesures nécessaires pour la mise en œuvre des procédures de sécurité et l’adaptation des postes, furent prises rapidement et avec efficacité. Le concept d’hygiène fut élaboré en interne chez KAEFER et visait à assurer la sécurité de tout un chacun.

Il a néanmoins fallu surmonter certains obstacles. Par exemple, pour réagir rapidement aux demandes des clients dans un délai très court, l’isolation devait se trouver sur site ; mais l’atelier de métallurgie KAEFER était situé à Drebkau, à près de 200 km de là. Par conséquent, l’équipe a préfabriqué 85 % de l’isolation avant de la stocker sur le site de PCK pour l'utiliser au moment opportun. Au total, 3 colonnes, 4 conteneurs et plusieurs conduites furent isolés et dotés de la protection passive incendie lorsque l’usine d’aromatiques fut remplacée - un véritable exploit !

Mais le principal problème était certainement posé par la gestion hasardeuse d'une maladie infectieuse totalement inconnue. La pandémie en était à ses débuts et les images qui venaient de partout dans le monde inquiétaient.

L’équipe se serra les coudes, conscient du fait qu’elle pourrait presque tout surmonter conjointement. Ce fut un défi inhabituel, avec des prises de température régulières, le port du masque et la distanciation sociale, mais avec des réunions fréquentes et une communication permanente, il fut relevé avec brio.

L’union fait la force

L’équipe KAEFER peut s’enorgueillir d'un chiffre en particulier : zéro. Aucun accident, incident, déversement, ni même de cas d’infection au coronavirus ne fut à déplorer pendant l’arrêt de PCK Schwedt au Printemps. « Rentrer à la maison de la même façon que nous nous sommes rendus au travail », déclare Rolf-Dieter Bonkatz, le directeur du site. « C’est notre stratégie de sécurité, et elle inclut également l’hygiène. Ainsi, nous pouvons être très fiers du travail que nous avons accompli en équipe. » En outre, un certificat fut décerné de la part de PCK, attestant du succès du projet achevé.

« Nous sommes fiers d’avoir créé des synergies entre nos départements Échafaudage et Isolation pour PCK Schwedt. Notre performance a conduit le client à demander davantage de prestations de montage d’échafaudages en 2020. Et ce n’est pas tout. Il est prévu que KAEFER investisse dans un parc d’échafaudage de grande ampleur en 2021. Nous serons ainsi le fournisseur privilégié, tant pour les prestations d’isolation que pour celles qui concernent le montage d’échafaudages. Devenir un partenaire fiable et indispensable sur les sites de maintenance fait partie de notre stratégie. Nous sommes heureux d’avoir des équipes si talentueuses et dévouées, qui représentent KAEFER à la perfection. »

Gregor Bochynek Directeur Général KAEFER Industrie